• English
  • Français
Devenir member

AVD Canada — Accord États-Unis–Mexique–Canada (AEUMC)

flag
Date: 01 oct., 2018

TORONTO, Ontario – Le 30 septembre, il a été annoncé que le Canada, les États-Unis et le Mexique étaient parvenus à une entente de principe sur le nouvel accord entre les États-Unis, le Mexique et le Canada (AEUMC) destiné à remplacer l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

L’Association de ventes directes (AVD) du Canada se réjouit de cet accord qui permettra la croissance continue de l’industrie des ventes directes au Canada. Nous tenons à féliciter les négociateurs des trois pays qui ont travaillé avec diligence au cours des 18 derniers mois afin de s’assurer que le succès des entreprises et la confiance des consommateurs engendrés par l’ALENA se poursuivent dans le cadre du nouvel accord.

L’une des principales priorités des membres de l’AVD était de maintenir le seuil de minimis afin de favoriser l’équilibre entre le modèle de vente directe et les ventes en ligne, en pleine expansion. Bien que le seuil de minimis ait été modifié, nous estimons que cet équilibre a été maintenu.

En mai dernier, des membres de l’AVD se sont rendus sur la colline parlementaire pour présenter les priorités de l’AVD afin d’assurer la croissance de l’industrie et le maintien du seuil de minimis actuel. Les dirigeants de l’AVD ont souligné que le marché de la vente en ligne Canada était très différent de celui des États-Unis, et que par conséquent, il est important de maintenir le déséquilibre fiscal engendré par un seuil de minimis accru. Une augmentation significative du seuil aurait permis aux importateurs de bénéficier d’un avantage en termes de prix intrinsèque de 5 % à 15 % par rapport aux entreprises canadiennes. Par conséquent, l’AVD est heureuse de constater que le gouvernement canadien a négocié afin d’assurer l’équitabilité de l’AEUMC.

Dans le cadre de l’AEUMC, le seuil de minimis du Canada passera de 20 $ à 40 $ pour les taxes de vente, et à 150 $ pour les droits de douane. Cette position répond adéquatement aux besoins des entreprises des deux côtés de la frontière, qui cherchent à créer des occasions pour les consommateurs et les entrepreneurs.

Tout au long de ce processus, l’AVD a été entendue et consultée par les dirigeants politiques et les fonctionnaires canadiens responsables des négociations. L’AVD Canada a travaillé en étroite collaboration avec ses associations homologues aux États-Unis et au Mexique, et est reconnaissante de leur soutien. L’AVD souhaite également féliciter et remercier la ministre Freeland et son personnel, ainsi que le premier ministre et son équipe.

-30-

L’AVD EN BREF
En tant qu’association commerciale nationale regroupant les principales entreprises qui conçoivent et distribuent des produits directement aux consommateurs, l’Association de ventes directes du Canada a pour mission de promouvoir, de servir et de protéger les intérêts de sessociétés membres et des conseillers indépendants qui vendent leurs produits, et d’assurer le respect des normes d’éthique commerciale les plus élevées qui soient.

Plus de 1,2 million de Canadiens (82 % sont des femmes) travaillent pour le compte des sociétés membres de l’AVD, et génèrent près de 2,5 milliards de dollars par année en vente.

Le Code d’éthique et pratiques commerciales de l’Association est la pierre angulaire de son engagement en matière de pratiques commerciales éthiques et de service à la clientèle. Toutes les sociétés membres s’engagent à observer les normes et les procédures de ce Code. Cet engagement constitue une condition d’admission et de renouvellement d’adhésion au sein l’Association.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec nous à l’adresse info@dsa.ca ou par téléphone au (416) 679-8555.