Carrières
  • English
  • Français
Devenir member

Statistiques relatives à l’industrie et recherches

Home / Statistiques relatives à l’industrie et recherches

Statistiques relatives à l’industrie et recherches

L’industrie des ventes directes est un segment dynamique de notre économie. 1,2 million de Canadiens sont des conseillers de vente, et plus de 14 millions sont des consommateurs. Les données de l’industrie et les données économiques viennent appuyer l’importance des ventes directes au Canada.

Pour soutenir l’industrie des ventes directes, l’AVD effectue régulièrement des études d’impact socio-économique, coordonne des projets de recherche et recueille des données de tierces parties, telles que Statistiques Canada, la « US Direct Selling Association » (l’association américaine de ventes directes) et la « World Federation of Direct Selling Associations » (la fédération mondiale des associations de ventes directes).

Statistiques relatives à l’industrie

INDUSTRIE CANADIENNE

  • Plus de 200 sociétés se basent sur le modèle des ventes directes au Canada
  • 1,2 million de conseillers de vente indépendants (CVI)
  • 3,5 milliards $ en ventes annuelles
  • 1,21 milliards $ en revenu annuel gagné par les conseillers devente indépendants
  • 1,31 milliards $ payés en impôt national et provincial annuellement :
    • 886 millions $ payé en impôt direct sur le revenu
    • 424 millions $ payé en impôt indirect et induit sur le revenu
  • Plus de 7,3 milliards $ en retombées économiques totales (directes et indirectes)

Industrie Mondiale

  • 189,6 milliards $ US en ventes annuelles
  • Plus de 100 millions de conseillers de vente indépendants
  • Le Canada fait partie des 24 pays dont les ventes ont dépassé un milliard de dollars US en 2018
  • Le Canada se classe au 14e rang à l’échelle mondiale en matière de ventes directes en 2018

Consommateurs

  • Répartition géographique : milieu rural (23 %) ; milieu urbain (45 %) ; milieu suburbain (32 %)
  • Tranches d’âge : de 18 à 34 ans = 29 % ; de 35 à 49 ans = 35 % ; de 50 à 64 ans = 26 % ; plus de 65 ans = 10 %
  • Raisons principales pour effectuer des achats par le biais d’un CVI :
    • Relation avec un CVI (86 %) ;
    • Qualité des produits (87 %) ;
    • Service à la clientèle (67 %) ;
    • Marque (55 %) ;
    • Commodité (47 %) ; et
    • Rapport qualité-prix (53 %)

Conseillers en vente indépendants (CVI)

  • 1,2 million de CVI de partout au Canada
  • Sexe : 82 % femmes ; 18 % hommes
  • Répartition géographique : 31 % milieu rural ;36 % milieu urbain ; 33 % milieu suburbain
  • Tranches d’âge : de 18 à 34 ans = 29 % ; de 35 à 54 ans = 34 % ; de 55 à 64 ans = 17 % ; plus de 65 ans = 11 %
  • Langue principale : l’anglais est la langue principale et parlée par 70 % des CVI ; le français est parlé par 24 % des CVI ; parmi les autres langues on retrouve le mandarin, le cantonais, le hindi, l’espagnol, l’italien, l’allemand, le pendjabi, l’arabe et le portugais
  • État matrimonial des CVI : 70 % marié/conjoint de fait ; 19 % célibataire ; 9 % divorcé ou séparé ; 3 % veuf/veuve
  • Répartition par province : Il y a des conseillers en vente indépendants dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada, dont 29 % en Ontario, 17 % en Alberta, 0,1 % dans les Territoires du Nord-Ouest et 3 % en Nouvelle-Écosse
  • Organisme de bienfaisance : 91 % des CVI versent des dons aux organismes de bienfaisance (comparativement à la moyenne nationale qui est de 85 %).
  • Niveau d’éducation des CVI : 7 % détiennent un diplôme d’études supérieures ou professionnelles ; 25 % détiennent un diplôme universitaire ; 46 % ont fait des études postsecondaires ; 18 % ont obtenu un diplôme d’études secondaires ; 3 % n’ont pas terminé leurs études secondaires
  • 95 % des CVI recommanderaient cette profession.
  • 23 % des CVI font partie de l’industrie depuis plus de 10 ans
  • Pourcentage du revenu familial des CVI qui découle des ventes directes : 81 % des revenus : Moins de 10 % découlent de la vente directe
    16 % des revenus : de 10 à 49 % découlent de la vente directe 3 % des revenus : plus de 50 % découlent de la vente directe
*Les statistiques proviennent de nombreuses sources et sont mises à jour lorsque de nouvelles données sont compilées.

Recherche industrielle

Interest and Impressions of Direct Selling Industry Research Paper
À la mi-juillet 2020, DSA Canada a commandé une initiative indépendante de recherche sur les consommateurs afin d’aider à mieux comprendre l’économie canadienne, les motivations des consommateurs et les sentiments à l’égard de l’industrie de la vente directe.

Le sondage a posé une série de questions à un groupe représentatif de Canadiens, afin d’obtenir une image exacte en fonction de l’âge, du sexe, du niveau de scolarité et de la région. DSA Canada espère mener des recherches semblables chaque année afin de suivre les changements dans la perception de l’industrie.

Principales constatations

  • Un tiers (32 %) des Canadiens ont connu une baisse de leur revenu ou ont perdu leur revenu entièrement au cours des trois derniers mois.
  • Près de 4 personnes sur 10 (37 %) ont l’intention de chercher des occasions de gagner de l’argent pour soutenir leur revenu au cours de la prochaine année.
  • Environ la moitié (45 %) ne considèrent pas une entreprise de vente directe comme une option réaliste pour gagner un revenu supplémentaire. Tandis que 22 % estiment que c’est au moins assez réaliste.
  • Les Canadiens plus jeunes, les employés à temps plein et les étudiants considèrent que la vente directe est une option plus réaliste.
  • L’idée d’une entreprise de vente directe comme source de revenu supplémentaire augmente considérablement chez les Canadiens qui s’inquiètent de leurs finances à long terme et de leur capacité de payer leurs factures.
  • Les Canadiens partagent leurs points de vue sur l’industrie de la vente directe (33 % de positif contre 35 % de négatif).

Une copie du document de recherche complet est disponible pour les membres de l’AVD Canada. Téléchargez le document Intérêts et impressions de l’industrie de la vente directe.